Opale-Poker


 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Les leçons de Fougan - Débutants

Aller en bas 
AuteurMessage
Fougass
Manager
avatar

Nombre de messages : 389
Age : 39
Localisation : Boulogne-sur-mer
Date d'inscription : 11/06/2007

MessageSujet: Les leçons de Fougan - Débutants   Ven 14 Sep - 1:05

Fougan a écrit:
Leçon 1 – Les clés de la réussite

Je rentre dans le vif du sujet dans cette première leçon. Même si les clés de réussite énumérées ci-dessous peuvent paraître évidentes, je vous certifie qu'elles sont primordiales et souvent négligées par les débutants. Plus que des clés ce sont quasiment des commandements.

Gestion de la Bankroll
Le poker est un jeu d'argent et de semi-hasard, d'où le risque d'addiction. Une mauvaise gestion de l'argent peut être désastreuse. La première des règles est donc de ne jamais jouer ce que l'on ne peut pas jouer. Pour bien démarrer, allouez vous un budget poker, comme vous pourriez le faire pour toute autre passion. N'engagez pas dans vos premières parties plus de 20% de votre budget.

Patience
Le poker et notamment le Hold'em est un jeu de patience. Apprenez à attendre les meilleures mains, les meilleures situations pour vous engager dans un coup. Ces pots intéressants sont finalement relativement rares, apprenez à les repérer.

Sélection des mains de départs
Pour avoir les meilleures chances de gagner, la sélection des mains de départ est plus que primordiale, apprenez à les identifier. Même si le concept paraît basique, jouer trop de mains est souvent une erreur classique de débutant, vos jetons s'envoleront rapidement. Rentrez donc dans un pot avec les meilleures mains possibles.

Respect de la position
La position est représentée au Texas Hold'em, par la position du bouton, le dealer théorique du jeu. Plus votre position en est proche, plus vous êtes avantagés, notamment en informations, vous pouvez juger avant de jouer de l'actions de vos adversaires parlant précédemment. Vous pouvez jouer plus de mains en fin de position qu'en début de parole, où vous risquez plus de vous faire relancer.

Jouer les adversaires
Apprenez à reconnaître le style de vos adversaires, en observant leurs manières de jouer. Un joueur rentrant dans peu de pots, un joueur serré, aura relativement souvent des mains fortes. Au contraire un joueur jouant beaucoup de coups, aura le plus souvent des mains marginales. Apprenez également à cerner leurs comportements au niveau de leur agressivité ou de leur passivité, en observant la hauteur de leurs mises.

Gagner des jetons et non des pots
Inutile de vouloir gagner une multitude de petits pots. Il est préférable de gagner les pots les plus bénéfiques en jetons. Vous devez accumuler des jetons et non un score de pots gagnés.

Etre l'agresseur
Au Texas Hold'em il est toujours mieux de relancer que de payer. Etre l'agresseur est gagnant. Vous mettrez la pression sur vos adversaires qui n'hésiteront pas à jeter leurs mains marginales.

Passer les mains perdantes
En résumé ne payer pas pour voir dans le doute, c'est paradoxal, mais au poker passer rapporte de l'argent. Vous ne pouvez pas gagner tous les pots, minimisez donc vos pertes quand vos mains sont perdantes.

Eviter les bluffs inutiles
Le bluff fait partie intégrante du jeu, mais ne cherchez pas à bluffer des pots que vous savez perdants. Le bluff est une notion difficile à assimiler, et finalement très rarement utilisé, même si il véhicule l'idée générale du poker. Le monde appartient aux bluffés, préférez toujours jouer vos mains gagnantes.

Dans les prochains articles, seront détaillés les différents aspects du jeu – probabilités, psychologie, stratégie - qui feront de votre poker, un poker gagnant !


_________________
That's Poker ?!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://opale-poker.1fr1.net
Fougass
Manager
avatar

Nombre de messages : 389
Age : 39
Localisation : Boulogne-sur-mer
Date d'inscription : 11/06/2007

MessageSujet: Re: Les leçons de Fougan - Débutants   Lun 17 Sep - 12:30

Fougan a écrit:

Leçon 2 – Gestion de l’argent

Comme je le rappelais dans les clés de la réussite, le poker est un jeu d'argent et peut donc être à juste titre un jeu dangereux tendant pour la compulsivité. Comme dans la vie il vaut toujours mieux vivre en dessous des ses moyens qu'au dessus.

Comme évoqué dans un post sur le forum je ne suis pas de ceux qui disent qu'il faut savoir s'arrêter après un certain gain ou une certaine perte, il faut simplement s'arrêter de jouer quand nous ne sommes plus à 100% de nos qualités.

Si vous perdez et que vous êtes agacé, quittez la table et évitez le tilt. Si vous gagnez et que vous êtes trop confiant, quittez la table également. En résumé, arrêtez quand une émotion quelle qu'elle soit, modifie votre meilleur jeu.

Pour correctement démarrer au poker, vous devez vous allouer un budget pour votre passion souvent désigné par son nom anglophone, BankRoll. Pour survivre une BankRoll doit être de taille nécessaire. Le poker est un jeu de hauts et de bas il faut savoir supporter la variance.

Pour supporter ces aléas de la chance et éviter de se retrouver sur la paille (« broke » en anglais) une règle simple est de ne jamais engager plus de 5% de sa bankroll dans un sit'n go ou une table d'argent. Dans les tournois MTT vous devriez même engager encore moins, la variance étant encore plus importante, aux alentours de 2 à 3% de votre bankroll.

En respectant ces règles simples, vous vous sentirez à l'aise et jouerez votre meilleur poker. Vos gains augmentant, vous pouvez commencer à tenter de jouer de plus grosses tables. Mais attention, en cas de perte, il vous faudra savoir redescendre de limite et croyez moi c'est de loin une des choses les plus difficiles au poker.

Le poker est un jeu de patience et de long terme !!!

_________________
That's Poker ?!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://opale-poker.1fr1.net
Fougass
Manager
avatar

Nombre de messages : 389
Age : 39
Localisation : Boulogne-sur-mer
Date d'inscription : 11/06/2007

MessageSujet: Re: Les leçons de Fougan - Débutants   Lun 24 Sep - 13:56

Fougan a écrit:

Leçon 3 – Les mains de départ

Au Texas Hold'em No Limit, il n'y a que 169 mains de départ possibles, et vous devrez passer la plupart d'entre elles. Pour bien démarrer, vous devez apprendre à sélectionner vos mains. Plus vos mains de départ seront fortes plus vous aurez de chance de remporter le coup.

Commençons par quelques définitions :

- une main assortie (« suited » en anglais) est une main dont les 2 cartes sont de la même couleur ex :
- une main est dépareillée (« unsuited ») quand elle est de deux couleurs ex :
- une main est connectée (« connected ») quand les 2 cartes se suivent ex :
- on parle de connecteurs assortis (« suited connecteurs) quand 2 cartes se suivent et sont de la même couleur ex :


David Slansky a énuméré les 72 mains jouables selon lui et les a classifiées. Il est intéressant de les consulter dans Hold'em Poker. Mais au poker tout n'est question que de confrontations,

Par exemple bat qui bat qui bat

Alors qu'on peut comparer la force préflop (cf tableau ci-dessous) de et , une main comme est bien meilleure contre que contre . On parle alors dans ce cas de main dominée.

Je préfère énumérer les catégories de mains ainsi, de potentiel décroissant :
- Les monstres : AA KK QQ AK
- Les mains fortes : JJ à 77 et AQ
- Les petites paires : 66 à 22
- Les Ax assortis
- KQ assorti

Derrière sont jouables tous les connecteurs assortis mais également toutes les combinaisons de 2 grosses cartes.

Normalement vous devriez jeter le reste. Même si comme toujours, en progressant, vous apprendrez à jouer d'autres mains, notamment dans les blinds.

Quelques points importants :
- les grosses mains comme les paires se déprécient au fur et à mesure de l'évolution du board tandis que d'autres comme les connecteurs assortis ne peuvent prendre que de la valeur
- moins il y a de joueurs à table, meilleure est la valeur de votre main
- ne pas se laisser aveugler par l'assortiment de vos cartes (qui n'augmente que de 3% vos chances de gagner contre n'importe quelle autre main)
- plus votre position est tardive plus vous pouvez jouer de mains

Nous verrons dans les articles suivants comment jouer ces catégories de mains, leurs atouts et leurs dangers.

_________________
That's Poker ?!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://opale-poker.1fr1.net
Fougass
Manager
avatar

Nombre de messages : 389
Age : 39
Localisation : Boulogne-sur-mer
Date d'inscription : 11/06/2007

MessageSujet: Re: Les leçons de Fougan - Débutants   Mer 3 Oct - 17:54

Fougan a écrit:
Leçon 4 – Jouer les paires préflop

On appelle également les paires servies au Texas Hold'em, les mains faites. En effet avant toute action et tout board, nous avons déjà une combinaison forte au poker. Nous pouvons les décomposer en plusieurs catégories :

- les paires fortes ou monstres AA KK QQ
- les paires moyennes JJ TT 99
- les petites paires

Les monstres :

Vous devriez toujours relancer sur une première mise ces mains au très fort potentiel. En effet vous devez isoler le maximum de joueurs préflop pour obtenir au mieux une simple confrontation. Ces mains si fortes se dégradent la plupart du temps, en slowplayant trop préflop vous risquez de donner des côtes à toute une série de mains marginales. Votre main en perdra inévitablement en valeur. Par contre sur une surrelance unique, il est intéressant de payer pour entraîner son adversaire dans un piège au flop.

Les paires moyennes :

En règle générale, il vaut mieux les relancer si aucune mise n'a été faite afin de les protéger et cela quelque soit la position. Par contre je préconise de payer avec ces mains une première relance. La meilleure explication est d'éviter la relance à tapis. En effet contre 2 overcards votre main perd de sa valeur si nous voyons la totalité du flop. Un coin-flip se joue sur 5 cartes, avec des paires moyennes vous restez favori au flop à plus de 65%.

Les petites paires :

Ce sont des mains qui n'ont que très peu de valeur une fois le flop dévoilé. Dans la plupart des cas vous tomberez sur une ou plusieurs overcards. Par contre si vous trouvez brelan au flop, votre main devient dévastatrice. Je conseille donc de les jouer préflop pour le moins cher possible et de ce fait d'éviter de les jouer en position haute.

Bien évidemment en fonction de l'évolution des blinds et de la gestion de votre M en tournoi, vous devrez ajuster votre façon de jouer les paires, notamment les moyennes et petites. A vous d'évaluer le nouveau risque à chaque situation.


_________________
That's Poker ?!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://opale-poker.1fr1.net
Fougass
Manager
avatar

Nombre de messages : 389
Age : 39
Localisation : Boulogne-sur-mer
Date d'inscription : 11/06/2007

MessageSujet: Re: Les leçons de Fougan - Débutants   Mar 9 Oct - 9:55

Fougan a écrit:

Leçon 5 – Les connecteurs assortis

par exemple .

Nous désignons généralement par ce terme, les « petits » connecteurs assortis comme . En effet avant d'être assortis et connectés, est une main de forte valeur en hauteur de cartes.

Les petits connecteurs assortis quant à eux sont des mains difficiles à jouer mais qui peuvent s'avérer particulièrement redoutables. En effet les possibilités de quintes et de couleurs qu'ils offrent, permettent de ramasser d'énormes pots.

On peur se rapprocher des petites paires pour envisager la manière de les jouer. Souvent vous devrez jeter ce type de mains sur des flops n'ayant pas amélioré, il faut donc rentrer préflop dans des pots les moins chers possibles où un maximum de joueurs est rentré afin de s'offrir une véritable côte. Par conséquent vous les jouerez le plus souvent en fin de parole préflop.

Règle d'or des connecteurs assortis : perdre très souvent peu pour gagner de temps en temps très gros.

Ils sont difficiles à jouer, car rarement vous toucherez le flop parfait, il faut alors absolument maîtriser le jeu des tirages et des côtes, que nous aborderons dans un très prochain conseil. Alors que les quintes sont redoutables et assez faciles à jouer, car elles sont souvent le jeu maximum ou proche, il faudra se méfier en cas de couleur de ne pas tomber sur une meilleure flush mais encore plus des paires au flop vulnérables sur les turn et rivière.

_________________
That's Poker ?!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://opale-poker.1fr1.net
Fougass
Manager
avatar

Nombre de messages : 389
Age : 39
Localisation : Boulogne-sur-mer
Date d'inscription : 11/06/2007

MessageSujet: Re: Les leçons de Fougan - Débutants   Mer 17 Oct - 14:00

Fougan a écrit:

Leçon 6 – Les mains intermédiaires
On appelle généralement au poker mains intermédiaires les mains qui ne sont ni des paires, ni des combinaisons As -grosse carte. Par exemple : , ou

Les mains intermédiaires sont dangereuses car lorsqu'on touche la paire max du tableau notre kicker n'est jamais le plus fort, et nombreux sont les pots perdus sur la hauteur de la deuxième carte. C'est pour cela qu'il est préférable que les mains intermédiaires soient 2 cartes qui se suivent plus ou moins (un écart de moins de 3 hauteurs) et c'est un plus si elles sont de la même couleur.

Par exemple est une main intermédiaire assez intéressante à jouer, par contre faut-il savoir la jouer avec prudence. En effet aucune des paires n'aura le meilleur kicker, les couleurs ne seront pas max, et attention aux ouvertures quintes quand vous ferez 2 paires.

Plus l'écart est élevée entre les cartes moins importantes sont les combinaisons de quintes que vous pouvez réaliser.

Certaines de ses mains paraissent être des mains fortes aux débutants, en fait elles sont très vulnérables, il faut apprendre à les jouer et bien souvent à les passer.

_________________
That's Poker ?!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://opale-poker.1fr1.net
Fougass
Manager
avatar

Nombre de messages : 389
Age : 39
Localisation : Boulogne-sur-mer
Date d'inscription : 11/06/2007

MessageSujet: Re: Les leçons de Fougan - Débutants   Mer 24 Oct - 9:25

Fougan a écrit:


Leçon 7 - Les relances

Relancer en Texas Hold'em No limit est la base du jeu agressif, et du jeu gagnant. Etre l'attaquant est primordial notamment en tournoi. Vous vous imposez à la table et n'oubliez pas qu'en attaquant vous ferez passer très souvent des mains meilleurs que la vôtre (cf GAP Concept – stratégie confirmé).

Les relances préflop :

Je déconseille vivement aux débutants les relances minimums préflop qui offrent trop de côtes à trop de mains dangereuses. Bien sûr il faut varier ses relances, quand vous êtes l'initiateur des relances, une mise entre 2,5BB et 4BB est appropriée. Si vous devez relancer un pot à n limpers, relancez alors 3 BB + 1 BB par suiveur. Le But d'une relance préflop étant toujours d'isoler les jeux en sortant de la côte les mains spéculatives. En cas de surrelance, une mise d'environ 3 fois la mise initiale est correcte.

Les relances post-flop :

Une fois le tableau ouvert, les relances doivent être effectuées désormais en fonction du pot, vous devriez toujours [/$b]miser entre la moitié du pot et le pot. [/b]Moins de la moitié offre trop de côtes, un overbet fera soit fuir soit sera un signe de faiblesse de votre main.

Ajuster ses relances est un long apprentissage, en prenant ces quelques bases simples, vous devriez rapidement exceller.

_________________
That's Poker ?!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://opale-poker.1fr1.net
Fougass
Manager
avatar

Nombre de messages : 389
Age : 39
Localisation : Boulogne-sur-mer
Date d'inscription : 11/06/2007

MessageSujet: Re: Les leçons de Fougan - Débutants   Mar 30 Oct - 11:43

Fougan a écrit:


Leçon 8 – La position
Le Texas Hold'em No Limit est un jeu où l'information est incomplète. Vous vous devez de trouver des indices afin de déterminer le jeu de vos adversaires.

Par conséquence plus vous parlez tard dans un tour de donne plus vos informations sont complètes sur les joueurs à la table, plus facile est alors votre décision, vous pourrez alors jouer des mains plus faibles, la probabilité de mains de surrelance derrière votre position devient plus faible quand il reste 2 ou 3 joueurs que 6 ou 7.

En fin de position vous pourrez aussi passer des mains fortes si par exemple deux joueurs en position haute ont déjà ouvert les enchères. Généralement plus le joueur attaque en position haute meilleure est sa main. (cf GAP Concept).

C'est d'ailleurs pour cela qu'en fin de parole en tournoi vous vous devez d'attaquer les blinds pour les voler si aucune relance n'a été faite préalablement. Le vol de blind est important pour la survie en tournoi.

Au contraire en début de parole vous devez être beaucoup plus sélectif dans le choix de votre main, n'ayant aucune information sur les joueurs suivants vous ne pouvez vous embarquer avec des mains marginales.

Ajuster sa stratégie en fonction de sa position est essentiel en Texas Hold'em No limit, aussi bien en cash game qu'en tournoi d'ailleurs.

_________________
That's Poker ?!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://opale-poker.1fr1.net
Fougass
Manager
avatar

Nombre de messages : 389
Age : 39
Localisation : Boulogne-sur-mer
Date d'inscription : 11/06/2007

MessageSujet: Re: Les leçons de Fougan - Débutants   Mer 7 Nov - 10:31

Fougan a écrit:


Leçon 9 – Les côtes
Au poker il ne sert à rien de vouloir gagner tous les coups, il suffit de jouer correctement les coups gagnants, c'est-à-dire ceux basés sur une espérance mathématique positive.

Le calcul de ses chances de gagner le coup par rapport au pot, au nombre de joueurs impliqués et bien évidemment du potentiel est toujours à prendre en compte, pour cela nous utilisons la notion de côtes.

Les côtes du pot.

Elles sont à calculer en fonction de l'argent que vous devez rapporter au pot pour continuer le coup. Plus les pots sont gros, plus vos mains auront des côtes intéressantes à jouer et paradoxalement moins vos mains auront besoin d'être fortes.

On détermine les côtes au pot de la façon suivante : si votre adversaire mise 10 dans un pot de 50 on dira alors que vous devrez payer 10 pour un montant de 50, la côte du pot sera alors 60 :10 ou en simplifiant 6 :1

Les côtes d'amélioration

Très souvent vous vous devrez de calculer vos chances de gagner le coup en fonction de votre investissement, je vous conseille de relire le conseil sur les mathématiques de la rubrique confirmés du forum.

Si vos chance de gagner le coup sont supérieures à la côte du pot vous devrez toujours payer, l'espérance mathématique étant positive.

Exemple :

Sur le board si vous possédez et votre adversaire une paire de dames, votre chance de gagner le coup sera de 17% ou en cote 5 :1.

La côte au pot 6 :1 est supérieure à la côte d'amélioration 5 :1 le coup est donc gagnant et vous devez payer les 10.

Pour plus de détails sur les côtes je vous conseille de lire l'article sur les côtes implicites de cette semaine dans la rubrique « confirmés »

_________________
That's Poker ?!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://opale-poker.1fr1.net
Fougass
Manager
avatar

Nombre de messages : 389
Age : 39
Localisation : Boulogne-sur-mer
Date d'inscription : 11/06/2007

MessageSujet: Re: Les leçons de Fougan - Débutants   Lun 19 Nov - 11:37

Fougan a écrit:


Leçon 10 – Les types de joueurs

Une fois les théories et méthodes de calcul de base assimilées au poker, il vous faut pour devenir redoutable au Texas Hold'em No Limit avoir une bonne lecture de vos adversaires. Pour cela il faut savoir discerner vos différents adversaires.

On peut les distinguer selon différents types, qui généralement sont représentatifs de leurs niveaux mais également de leurs personnalités.

On caractérise les joueurs selon leur sélection de main « large » ou « serré » et selon sa manière de miser « agressif » ou « passif »

Le «large passif »

C'est le plus mauvais des joueurs, on l'appelle également « calling-station », c'est celui qui paiera tout pour voir, il ne passe jamais. Ce n'est pas un adversaire dangereux, par contre il est inbluffable, il faut le jouer uniquement avec des jeux gagnants. Avec la nouvelle mode du poker en France, il est très présent autour des nouvelles tables notamment dans les casinos.

Le «serré passif »

On l'appelle encore joueur conservateur, il joue très peu de mains et engage le moins d'argent possible il ne veut surtout pas perdre beaucoup. Ce genre de joueur est bluffable car a peur de perdre, par contre si il relance il possède alors une main canon, il faut alors se méfier.

Le «large agressif »

On l'appelle encore le maniaque, il joue énormément de coups et relance sans cesse, très souvent son tapis fait le yoyo, car il connaît des fortunes diverses. Il est difficilement lisible et est très dangereux quand il a trouvé son jeu car il est presque invisible. Il est capable de monter des tapis énormes mais de les perdre aussitôt, il faut savoir en profiter, la meilleure des contre-attaques est de le surrelancer.

Le «serré agressif »

C'est l'adversaire le plus dur à jouer, généralement il a une bonne connaissance du jeu, il ne s'embarque dans des pots qu'avec des mains sérieuses qu'il protège en les attaquant par de chères relances. Il repère plutôt facilement les bluffers mais ne bluffe lui que très rarement, certainement dans les moments opportuns.

Le « pro »

Ce joueur que nous tentons tous devenir, n'a pas de style particulier, il adapte sa technique de jeu en fonction de la table et de son adversaire, il sait varier les styles de jeu pour tromper son adversaire, donner une image à la table et en jouer.

_________________
That's Poker ?!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://opale-poker.1fr1.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les leçons de Fougan - Débutants   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les leçons de Fougan - Débutants
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [i]Mahjong time[/i], besoin d'aide pour débutant !!
» Vive les Figurines !
» Fiche technique pour débutants: Présentation de la maison Baratheon
» nabaztag:tag pour débutant c est possible??
» Fiche pour débutants - Les Martells dans le JCE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Opale-Poker :: STRATEGIE-
Sauter vers: